Comment se déroule une séance ?

Voici quelques ingrédients que l'on peut retrouver dans une séance

Première séance

La première séance est particulière puisqu’elle vise à faire connaissance, à entendre la motivation de votre consultation, votre demande, et à présenter le cadre de la thérapie.

Face à face

La séance se déroule en général en face à face. Cette règle peut bien sûr s’ajuster aux besoins du travail et au confort de chacun.

Implication du thérapeute

En Gestalt le thérapeute est impliqué dans la relation, il est pleinement présent et peut être amené à faire part de son ressenti s’il juge que c’est un apport utile pour la personne au cours de la séance.

 

Attention portée sur le corporel

Une attention est portée sur le corps qui détient beaucoup de clés sur nos mécanismes. Il arrive que malgré une compréhension de nos difficultés, le corps réagisse toujours de la même manière, à sa façon… écouter le corps est une voie précieuse pour amorcer une acceptation et une transformation profonde.

Le toucher

Il peut faire partie d’un travail corporel mais  il n’est généralement pas au centre du processus thérapeutique en Gestalt (différence avec les thérapies psycho-corporelles). Il s’effectue toujours dans le respect de la personne et avec son accord.

Le rêve

Il existe en Gestalt une manière spécifique de travailler avec le rêve, qui ne passe pas par une interprétation, mais plutôt par une réactualisation du rêve au présent dans la relation, en revisitant les sensations associées et les différents acteurs du rêve.

L'imaginaire

L’imaginaire est une ressource importante puisque l’on sait grâce aux avancées scientifiques en neurosciences (cf neurones miroirs, mouvement imaginaire et mouvement réel en rééducation, empathie, suggestion, etc) que pour le cerveau il n’y a pas de différence entre l’imaginaire, le symbolique et le réel. Des situations traumatiques peuvent ainsi être transformée grâce à un travail sur l’imaginaire (cf aussi Somatic experiencing®, sophrologie, EFT, etc).

Monodrame, chaise vide, symbolique, etc

Ces outils couramment utilisés en Gestalt permettent justement de travailler sur le symblolique et ainsi de résoudre certaines situations chargées émotionnellement. La résolution se fera par la connexion des différentes dimensions (cognitives, corporelles, émotionnelles) en s’appuyant sur la relation. Souvent une situation reste inachevée parce qu’une des dimensions a été absente pour y mettre du sens.

Créativité

Elle est essentielle car elle fait plus appel à l’hémisphère droit de notre cerveau qui exerce moins de « pression logique et rationnelle » sur une situation. Ainsi, c’est un angle d’approche qui donne accès à des informations plus ou moins conscientes pour ensuite pouvoir les mettre en conscience et les assimiler avec le cerveau gauche. Le dialogue herméneutique (dans le dialogue avec le praticien) permet d’élaborer un sens nouveau et de transformer des modes de réaction figés.

Ici et maintenant

C’est une base commune de beaucoup de thérapies humanistes. Le principe est de considérer que tout est contenu dans « l’ici et maintenant ». Plus que l’objectivité d’une situation passée et une relation de cause à effet, on utilise en Gestalt plutôt sa subjectivité, comment une mémoire passée est présente ici et maintenant, dans cet espace avec ce thérapeute et quelles sont les sensations et éprouvés allant avec ce souvenir. Le futur est également contenu dans le présent, il est l’élaboration de possibles à partir du présent.

Expériementations

Après avoir requestionné le sens de certaines situations, les avoir revisitées et y avoir donné un sens réactualisé, il est proposé en général d’expérimenter de nouvelles manières de faire. Dans le cadre sécurisé de la thérapie, cette expérimentation permet de réaliser qu’il est possible de faire autrement. C’est comme de défricher un nouveau chemin pas loin d’une autoroute. Il vaut mieux au départ ne pas faire ça seul, car ça peut être angoissant ! En effet même si l’autoroute est une voie dangereuse, on l’emprunte par habitude parce qu’elle est connue, confortable et pratique….

Cadre sécurisé et "époké"

La relation thérapeutique n’a pas d’égal dans les relations humaines, son cadre est unique. Elle est limitée dans le temps et dans l’espace, bordée par un code de déontologie, sécurisée par le réseau d’appartenance et la supervision du thérapeute. C’est ce cadre qui permet la résolution des « impasses de contact », des « gestalts inachevées » générant des souffrances répétitives. Cette résolution a lieu également grâce à la qualité d’accueil tendant vers « l’époké » (absence de jugement) que l’on propose en thérapie.

Informations pratiques
sur mon cadre de travail

50 minutes

Une séance dure 50 minutes, comprenant également le temps de prise du prochain rendez-vous.

Pour une séance en couple, la durée est de 1h15.

60 euros

Le coût d’une séance individuelle est de 60,- euros.

Pour une séance en couple, le coût est de 80,- euros.

La Gestalt-thérapie n’est à ce jour pas prise en charge par la sécurité sociale.

Annulation

Vous pouvez annuler ou reporter un rendez-vous minimum 48h à l’avance, sinon la séance est due, sauf en cas de force majeur bien sûr.

Engagement mutuel

Démarrer un suivi thérapeutique est un engagement mutuel. Mon engagement porte sur le respect du code déontologique (cf rubrique déontologie ) et sur le fait de vous accompagner au mieux tout au long de votre chemin en thérapie. Votre engagement porte sur le respect du cadre posé et sur la réalisation en fin de thérapie d’une séance dédiée à clôturer l’espace thérapeutique.

Fermer le menu